Cette identité en mouvement.

Un ami m’a dit dernièrement «Tu sais Chry, peut-être que la Chrystelle de deux-milles quelque chose c’était ça et peut-être que la Chry d’aujourd’hui c’est autre chose, et c’est ben correct!» 

Ben oui!
Une phrase si simple… si vraie!
Mais une phrase qu’il fallait que j’entende, pour qu’elle prenne tout son sens.
Comme si j’avais le sentiment de devoir quelque chose…
Mais à qui?
Qui a décidé que nous devions définir notre identité et la préservée telle qu’elle est parce que «c’est ça nous». 

Devoir choisir ce que l’on désire faire comme métier pour le reste de notre vie.
Devoir définir ce que l’on aime et s’y investir corps et âme.
Et que fait-on si ce que nous voulions faire il y a quelques années était vrai… mais ne l’est plus maintenant? Si ce qui nous fait vibrer change ? Malgré le temps et le coeur investi ?

Comme si le sentiment de fermer une porte était un échec.
Comme si le fait de dire «non ça ne me convient plus» voulait dire que nous avions perdu notre temps. 

À ce moment précis, mon cher ami (sans le savoir) a semé cette graine du «ben oui t’as le droit» à l’intérieur de moi. Vous commencez à me connaitre… s’en sont suivis quelques heures (jours…) de réflexion et de remise en question (ben oui!). 

Pourquoi ai-je tant de mal à accepter que de boucler la boucle ne veut pas dire se perdre ?
Pourquoi s’accrocher à ce qui nous a déjà convenu, mais qui nous empêche maintenant de nous retrouver nous-même complètement?

Et si au lieu de perdre quelque chose, nous acceptions de recevoir ce qui nous convient maintenant?
Si au lieu de laisser derrière, nous accumulions les expériences qui nous mènent où l’on doit être dans l’instant présent?
Et si notre identité c’était ben correct qu’elle aussi se module au grée du temps?
Accepter que ça fait partie de nous, mais que dans l’instant présent, ben c’est moins ça.
Que si on écoute notre petite voix intérieure, on ferait peut-être autre chose. 

Oui… ça peut faire réagir.
Oui… l’instabilité et le changement… c’est insécurisant et ça fait ben jaser!
Mais en même temps… ça soulage tellement de prendre le temps de s’écouter réellement! 

Alors j’ai pris le temps de faire un choix (chose qui évidemment me prends parfois 1 an à faire haha!).
En me donnant le droit de vivre ce que j’avais à vivre maintenant.
Même si les autres pensent que je suis girouette.
Même si j’ai peur de me tromper.

Un nouveau maillon s’ajoute à ma chaine sans laisser derrière les autres.
Juste en s’y attachant pour faire un tout. 

Mon moi-même.
Unique et en mouvement.

Et vous savez quoi…

Le mouvement c’est magique!
Ça nous permet d’essayer, d’apprendre, de construire!
Ça nous permet de grandir au fil des expériences et de faire vibrer notre coeur et notre âme toujours plus en découvrant de nouvelles choses.
Ça nous permet de comprendre des choses sur nous et sur les autres.
Et de prendre des chemins différents au fil de nos découvertes.
Ça nous permet de continuer de vivre.
Sans nous encabaner dans un « Si j’avais le choix» ou un «ben c’est ca la vie».
Ça m’a permis de me dire « quand j’y pense j’ai les frissons et mon coeur s’emballe, je dois le faire»! 

Alors… 

Si jamais ça résonne pour toi…

Tu sais « peut-être que le ou la toi d’avant ben c’était une chose, et que maintenant ben c’est autre chose. Et c’est BEN CORRECT ». 

😉 

Laisser un commentaire