Dans cette ère d’instantané.

Il y a longtemps que je pense à rédiger cet article.
Longtemps que j’ai cette boule dans la gorge… que je me dis «mais non, pourquoi publier»…
Peur du jugement ou d’être inadéquate peut-être.

Depuis que je suis seule, plusieurs questions se bousculent dans ma tête.
Dans cette ère d’amour jetable et de «flipage instantané».
Cette ère de « je prends ce que je veux le temps que je le veux».
Ces années de choix illimités et de «je veux toujours plus…».
On va se le dire… il nous arrive parfois d’être quelque peu désillusionné(e).

Lors de ces moments de solitude…
Lors de ces moments où l’on se sent complètement utilisé(e).
Ho oui… des absurdités il y en a… plus qu’on ne peut l’imaginer.
Flirtes timides… regrettés par la suite… le coeur étant déjà partagé.
Belles paroles, le temps de quelques caresses…
Le coeur menotté… impossible de pouvoir y entrer…
Contrôle à la main… toujours à jouer ou à décider… au risque de blesser.

Ce lot de désillusions et d’embuches je ne crois pas être seule à les voir s’animer.
Comme un cirque nouveau genre… contemporain?! Dur à expliquer…!
À ressentir à chaque scène ces déceptions se relever, ces craintes nous regarder…
Sourire aux lèvres… et air satisfait.

À ces moments, plus souvent qu’à mon tour, j’ai tendance à me questionner.
À me reprocher le pourquoi-du-comment.
À me dire que si peut-être mes choix étaient différents
Si mon style de vie ou ma personne étaient moins… étaient plus…

À toi qui vit ton lot de désillusions. Qui a tout entendu, tout vécu.
Qui a cru tellement fort…

Toi qui a senti ton coeur éclater en milles morceaux (sûrement plus d’une fois!).
Toi qui te crois responsable de chacune des personnes qui n’a pas su te respecter.
Toi qui crois que tu pourrais être plus… être moins…
Toi qui crois que tu ne pourras être de nouveau réellement aimé(e).
Toi qui a eu mal et qui ressens encore cette boule dans ton ventre… ce serrement dans ta gorge….

À toi que l’on dit «ben non arrête de chercher et tu vas trouver!» … à toi que l’on dit « té peut-être trop difficile»…

Je sais… mais tellement…!!… que cela a fait mal…
Je sais que tu voudrais parfois revenir en arrière… réécrire ton histoire.
Que parfois… tu souhaite réellement te réinventer.
Qu’en mettant les pieds dans ton appartement… pendant une fraction de seconde…
Tu pense à prendre ta valise et t’envoler.

Mais saches que tu es assez… magnifique et parfait(e) comme tu es.
Saches que si certains ont décidé de jouer avec toi, ont décidé se de ranger dans ce jeu de l’«instantané».
De faire de toi un pion de plus dans leur réalité…
Il ne s’agit pas de toi… (ho non!)… mais de leur réalité.

Saches que leurs décisions n’ont pas été prises parce que «tu l’as bien mérité» (malgré ce que tu peux penser)!
Mais parce que eux… ils doivent cesser de reculer…

Saches que tu n’es pas seul(e) (mais vraiment pas!!!).
Que même si parfois tu doutes tellement fort que tu pense exploser!
Que même si parfois tu t’en veux… que tu voudrais tout changer…
Tu es où tu dois être « ici et maintenant».

Et si tu as envie de crier… de pleurer…
Si tu as envie de te braquer pour un instant…
Prends le temps.
Prends le temps de le faire.
Prends le temps d’être fâcher… de crier la colère et la peine que tu ressens à l’intérieur de toi.
Prends le temps de ressentir et de laisser être…

Mais prends aussi le temps de laisser aller.
Prends le temps de pardonner et d’avancer.

À toi qui as eu le coeur brisé.
Qui a voulu croire que l’amour existe encore…
Toi, intense et authentique!
Toi qui te refuse d’être avec l’autre… pour ne pas être seul(e) tout simplement.

Permets toi de croire à nouveau.
Donnes-toi la chance d’aimer… de ressentir… d’avancer!

Donnes-toi la chance de ne pas payer pour les choix insensés de ceux qui t’ont blessé.
Donnes-toi la chance de croire encore que cet amour… toi aussi tu peux le trouver.

Et si parfois tu doutes…
Si parfois tu as envie de rebrousser chemin jusqu’à l’aéroport et partir sans lendemain…
Rappelles-toi que tu es assez.
Qu’avoir mal est passagé…
Et que vivre l’amour… même si cela est risqué…
Est ce dont tu rêve profondément…

Et qu’à un moment… tu pourras certainement de nouveau ressentir ton coeur vibrer.

Sois
Vis
Crée
Réalises tes rêves et fonce…!

Et j’ose croire qu’à ce rythme.. toi et moi… nous rencontrerons sur le chemin de cette vie unique et rêvée…
Cette personne qui, sans désir de contrôle et d’instantané, plongera à coeur volontiers.
Puis…
Que nous réécrirons notre histoire et laisserons derrière ces cicatrices du passé.

Laisser un commentaire