A worst part of a good day

Dernièrement, j’ai fais de mauvais choix.
Ce n’est pas toujours facile à dire, ni même à réaliser.
Il y a ce sentiment que tout nous échappe.
Ce sentiment d’incompréhension, les vertiges… et la remise en question de soi et de ceux qui nous entoure parfois.

Il y a cette petite voix intérieure qui nous met en garde. Qui nous fait sentir tellement mal.
Et cette petite voix, même si elle crie très fort parfois, elle ne parle pas toujours notre langue on dirait! Alors on continue… on s’accroche. On se bat contre vent et marée et on espère fort que le vent va changer de bord! On a l’impression que la tempête est sans fin et qu’aucune lumière ne se trouve au bout du chemin.

Et puis on tombe.

Comme si l’on se trouvait dans l’oeil de l’ouragan.
Le monde se fige. On entend notre coeur battre et notre respiration être plus difficile. Le temps s’arrête un instant, et on comprend…

On comprends qu’en chemin, on s’est laissé derrière.
On comprends, que pendant un instant, on a désiré quelque chose tellement fort, qu’on s’est égaré, oubliant de regarder les pas sur notre chemin.

Et puis on lâche prise.

On cesse de se battre et la tempête arrête.
Malgré quelques dégâts, la petite voix intérieure devient plus claire. Et on comprends pourquoi.
On accepte de s’être trompé.
On accepte qu’une erreur ne défini pas ce que l’on est.
On accepte qu’un faux pas nous permet de nous rapprocher de nous-même et d’ancrer, encore plus clairement à l’intérieur de nous, ce en quoi nous croyons et ces valeurs qui nous font vibrer.

On prends conscience qu’une tempête ne signifie pas que notre vie ne va pas bien.
Mais qu’il s’agit simplement d’un mauvais moment à passer. Et cette petite voix à l’intérieur de nous, lorsqu’embrouillée, nous rappelle que nous nous éloignons de nous même et de prendre le temps d’écouter.

On accepte, on respire, et on laisse aller.

Puis.. on sait qu’on s’est retrouvé, sourire aux lèvres et coeur de nouveau emballé.

Laisser un commentaire