I’m a dreamer

Depuis toujours, je suis une rêveuse…
Je rêve de justice, d’inclusion, de partage et vérité.
Je rêve d’amour, de rire, de passion et d’amitié.
Et même si parfois cela nous amène à avoir peur et à faire face à nos difficultés et notre vulnérabilité, je rêve d’exploration, d’aventure et de voyage.

Je suis comme tous, je comprends les enjeux personnels. Je comprends les réactions excessives de l’Homme face à ses peurs et à ses instincts de protection. Je comprends que l’on fait tous du mieux que nous pouvons avec le bagage que nous portons. Même si parfois la réalité peut sembler absurde, démesurée.

Mais je rêve toujours.

Je rêve de créer un monde autour de moi plein de compréhension, de vérité, d’authenticité et d’amour. Un monde ou chacun, de par ses forces et sa vulnérabilité, permet à l’autre de trouver sa place… d’être ce morceau de casse-tête unique qui fait qu’ensemble on est un tout.

Je rêve que l’Humain, au fond de lui n’est que bonté et que si on sème un peu de rire, de bonheur et de conscience, le monde sera bon et mes rêves un peu plus près de la réalité.

Je suis comme tous, moi aussi j’ai des culs-de-sac. Des moments où que je regarde à droite ou à gauche… on dirait que le chemin n’est pas plus beau d’un côté ou de l’autre. Des moments où j’ai l’impression de cesser de respirer. Où je sens cette boule dans mon ventre et ce point dans ma gorge. Parfois je réagis (sur-réagis même!). Parfois je refuse de taire mes émotions et affirme clairement ce que je ressens, malgré la peur de déplaire ou de blesser. Et même si j’ai peur, même si parfois j’ai l’impression de ne plus rien comprendre… je refuse de cesser de rêver.

«I’m a dreamer…but i’m not the only one»

Et j’espère du plus profond de mon coeur, à chaque action que je pose, que par effet de vague, le monde sera meilleur.

Et même si parfois c’est difficile… je me fais la promesse de continuer à rêver!
Continuer à placer mes valeurs au centre de mes actions.
Continuer à croire que peut-être je pourrai faire une différence pour que chaque personne accompagnée ait aussi ce goût du rêve et du «je veux croire» et devienne aussi un de ces rêveurs parfois marginal, parfois incompris… mais toujours tellement vrai, vulnérable… mais parfais ainsi.

Laisser un commentaire